Critères d’appréciation de l’aspect des vitrages isolants

Menuisiers Girondins : il existe des critères d’appréciation de l’aspect des vitrages isolants. Ces critères sont régis par la Fédération Française des Professionnels du Verre (novembre 2006).

Selon les règles de la Fédération :

“Est considéré comme irrégularité d’aspect une irrégularité d’apparence du vitrage susceptible de gêner un
observateur regardant l’environnement extérieur à travers le vitrage.”

Conditions d’examen : L’observateur est placé : à l’intérieur de la pièce à 1,50 mètres du vitrage. Il regarde vers l’extérieur perpendiculairement au vitrage 30 secondes par vitrage.

Luminosité :

Sans rayonnement direct du soleil sur le vitrage, est considéré comme défaut, suivant les conditions d’examen :

– irrégularité ponctuelle (type bulle) de plus d’1 mm
– irrégularité linéaire (type rayure) de plus de 8 mm

Pour les vitrages à croisillons intégrés, les conditions d’observation sont les mêmes que pour le clair de vitrage.

L’amélioration des performances des vitrages nécessite l’utilisation de vitrages à couches. Ces vitrages peuvent
faire apparaître une modification du rendu des couleurs. Cette variation de teinte ne constitue pas un défaut.

Le mode fabrication des verres à couches ne permet pas d’éviter de légères variations de teinte d’une production
à l’autre. Une différence de teinte peut apparaître entre un vitrage et les vitrages attenants. Cette variation
d’aspect des verres ne constitue pas un défaut.

Effets d’optique :

Les effets colorés non permanents sont dus à des phénomènes optiques de décomposition de la lumière à travers
le verre, comme un arc-en-ciel, et ne sont pas considérés comme des irrégularités. Ils sont inhérents aux
composants utilisés et ne dénaturent pas les qualités des vitrages isolants.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.